Prépa Infirmièr(e)

Prépa Concours Infirmièr(e)Les secteurs de la santé et du social proposent chaque année des milliers d’offres d’emploi. Notre ambition accompagner chacun pas à pas au devant de sa réussite…

L’infirmier réalise des soins destinés à maintenir ou restaurer la santé de la personne malade. Il surveille l’état de santé des patients et coordonne les soins pendant leur hospitalisation et lors de leur sortie. Il agit, soit à son initiative, soit selon les prescriptions du médecin : entretiens avec le patient et sa famille, éducation thérapeutique, préparation et distribution de médicaments, soins de nature technique (pansements, prélèvements, prise de tension, injections…) Il participe à la rédaction et la mise à jour du dossier du malade, ainsi qu’à l’information et à l’accompagnement du patient et de son entourage. Il travaille en étroite relation avec le corps médical et encadre parfois une équipe d’aides-soignants. Il transmet par écrit ou par oral les informations relatives aux patients pour garantir le suivi des malades, dans les meilleures conditions. L’infirmier peut être amené à travailler la nuit, le week-end et les jours fériés. Le métier d’infirmier s’exerce aussi à l’hôpital, en clinique ou en ville. Le métier d’infirmier est extrêmement varié : l’infirmier peut être amené à travailler de façon plutôt « solitaire » (infirmier à domicile) ou en équipe (infirmier en service hospitalier). Il peut exercer un métier très technique (service de réanimation), ou très relationnel (service de psychiatrie). Il peut prendre en charge des patients au long cours, avec lesquels il noue des relations très proches (patients âgés, patients dialysés par exemple). Il peut aussi s’il le souhaite s’inscrire dans la « réserve sanitaire » : il est alors appelé à intervenir sur des zones touchées par des catastrophes pour apporter les premiers soins.

L’infirmier doit être en mesure de créer une relation de confiance avec le patient et son entourage. Il peut être en contact avec des personnes agitées, des personnes angoissées, choquées, il doit pouvoir créer un lien, une communication avec chacun d’entre eux, qu’il prend en charge de façon globale et individualisée. L’infirmier doit être particulièrement rigoureux, à la fois dans le respect des prescriptions médicales, des règles d’hygiène, des transmissions d’information. L’infirmier doit savoir recueillir et transmettre les informations adaptées pour que le malade soit bien soigné et bien informé. Même lorsqu’il travaille seul, il est donc toujours à l’écoute des autres professionnels de santé qui interviennent auprès du malade. Il peut être amené à organiser le travail des aides-soignants sous sa responsabilité. Une grande résistance physique et psychologique est indispensable pour exercer cette profession.

Pour accéder à la profession d’infirmier, il faut obtenir le diplôme d’Etat d’infirmier. Il se prépare en 3 ans dans un institut de formation en soins infirmiers (IFSI) accessible par concours aux titulaires du baccalauréat.

Source : Fiche métier Infirmier, www.sante.gouv.fr

Mettez toutes les chances de votre côté IFCI vous prépare aux nouvelles modalités d’admission en IFSI via Parcoursup !

Classe préparatoire aux études d’infirmière valorisée par Parcoursup et préparation aux examens d’entrée dans les écoles du secteur paramédical ouverte à tous les candidats bacheliers (quelle que soit l’année d’obtention du bac).

Pour la rentrée de septembre 2018, IFCI spécialisée dans la préparation de ses étudiants à l’entrée en école d’infirmière, propose une année préparatoire à la formation infirmière afin de permettre à ses étudiants de réussir leur accès en école d’infirmière et/ou en école paramédicale avec :

  • Une remise à niveau des matières scientifiques et littéraires pour aborder sereinement la première année en école d’infirmière (mise à niveau mathématiques pour les calculs de dose, renforcement de ses capacités d’expression écrite et orale, méthodologie de travail universitaire…)
  • La possibilité de faire un double cursus: en préparant dans le même temps pour les étudiants qui le souhaitent les concours d’auxiliaire puéricultrice et/ou d’aides-soignantes
  • Un renforcement de leur pré requis en étudiant les unités d’enseignement dispensées en école d’infirmière (Connaissance autour de la formation et du métier infirmière, Toutes les notions spécifiques à la première année seront traitées de manière progressive…)
  • Une acquisition de compétences complémentaires pour parfaire l’analyse de dossier Parcoursup de chacun : grâce au certificat de compétences remis en fin de formation par l’IFCI à chaque étudiant pour optimiser ses chances d’être sélectionné par la voie d’admission parcours sup, surtout pour élèves issus de filière non scientifique : délivrance d’un certificat de compétences complémentaires et d’un dossier scolaire annoté des notes avec les appréciations des enseignants de l’IFCI dans l’optique de remplir les critères de sélection de Parcoursup.

« Sur la question de la valorisation des « prépas Ifsi », les ministères garantissent que l’analyse des dossiers de candidature des étudiants prendra positivement en compte les compétences acquises lors d’une année de préparation au concours en 2018–2019, étudiants qui déposeront eux aussi leur dossier sur Parcoursup début 2019. Dès la rentrée prochaine, les « prépas IFSI » ne vont pas forcément disparaître, elles devront cependant mettre l’accent sur l’acquisition de compétences complémentaires et la réflexion sur l’orientation et non plus sur la préparation technique des épreuves. »

Extrait du Discours d’Agnès Buzyn, source « infirmiers.com »

Nos atouts uniques en Ile-de-France :

  • Vous préparer à la première année en école d’infirmière
  • Valoriser votre dossier d’admission Parcoursup
  • Avoir la possibilité de préparer en parallèle pour ceux qui le souhaite d’autres concours paramédicaux.

Le cursus des études pour devenir infirmier diplômé d’État demande à la fois :

  • d’acquérir un grand nombre de connaissances dans des domaines très différents (mathématiques, biologie, sciences humaines…)
  • d’apprendre à mobiliser ces connaissances pour nourrir les compétences infirmières
  • de s’intégrer dans un environnement professionnel complexe, notamment lors des stages
  • apprendre à devenir confiant et de préparer ses futurs examens.

9 mois de Préparation : 16 h à 20 h de formation par semaine (cours théoriques rassemblés sur 3 jours consécutifs)

  • 7 h de Sciences Biologiques, humaines, sociales, culture sanitaire et droit composées de :
  • 3 h de cours magistraux sur les grands thèmes fondamentaux : apprendre au futur candidat à enrichir ses capacités d’analyse et de jugement. Prépation aux évaluations avec des conseils méthodologiques et des exercices corrigés et commentés, comprenant des questions de synthèse, des études de textes et des analyses de situations.
    • Fondamentaux en Biologie fondamentale Cycles de la vie et grandes fonctions
    • Introduction à la psychologie, la sociologie et l’anthropologie.

Ces matières sont contributives à l’enseignement en IFSI. Nos enseignants vous accompagnent dans votre l’apprentissage de façon individualisée pour permettre à chacun de consolider ses acquis et d’effectuer une remise à niveau pour les bacheliers non issus de filière scientifique.

Dans chaque unité d’enseignement étudiée, IFCI vous apporte tous les éléments pour :

acquérir les connaissances indispensables présentées d’une façon simple, visuelle, allant à l’essentiel, toujours en lien avec la pratique pour se projeter dans des situations professionnelles concrètes : études de cas, diagnostics infirmiers…

  • 1 h de revue de presse : mise à jour des connaissances sur des problèmes de société actuels présents dans la presse grand public ou semi-spécialisés, développer une stratégie de préparation aux écrits et aux oraux : création et élaboration de fiches synthétiques, création de mini-dossier thématique.
  • 1 h d’atelier méthodologie appliquée à l’écrit (en fonction des besoins des candidats) : remise à niveau en orthographe et syntaxe, astuces de présentation et respect des consignes, mise en place d’outils méthodologiques pour apprendre à développer les capacités rédactionnelles du futur candidat.
  • 2 h d’examens et de concours blancs notés et classés : annales, exercices portant sur l’ensemble du domaine paramédical, sanitaire et social, ainsi que sur les grandes thèmes étudiés en école d’infirmière.
  • 9 h d’aptitude numérique et logique dans l’optique de renforcer ses savoirs en mathématiques et son analyse logique avec la possibilité de présenter en parallèle les concours d’auxiliaire puéricultrice et d’aide-soignant :
    • 4 h d’aptitude numérique et de mathématiques : cours magistraux et TD encadrés : remise à niveau mathématiques sur l’intégralité du programme, apprendre au futur candidat à développer des automatismes pour aboutir au plus vite au résultat. Préparation renforcée à la première année d’étude en écoles d’Infirmiers.
    • 3 h d’aptitude logique et analogique : cours et TD dirigés méthodologiques : apprendre à développer les capacités de concentration et de gymnastique cérébrale de chaque étudiant, familiarisation avec les différents types de tests (avec un apport de techniques de résolution, d’acquisition de méthodes de travail, ainsi que des astuces pour mieux gérer son temps). Possibilité de préparation des concours auxiliaire puéricultrice pour les élèves le désirant.
    • 2 h de concours et examens blancs et notés et classés pendant le 1er semestre.
    • 4 h à 6 h de concours et examens blancs notés et classés pendant le 2nd semestre.
  • 1 à 2 h d’atelier d’accompagnement pédagogique individualisé mensuel en fonction des besoins (recherche de stage, suivi de scolarité, lettre de motivation, préparation du dossier d’admission Parcoursup).
  • 1 à 3 h d’atelier de révisions encadrées en fonction des besoins de chaque futur candidat préparationnaire.

Stage de découverte professionnelle et formation intensive de préparation aux oraux individualisés : 10 oraux blancs devant un jury + ateliers et cours de préparation (cours de préparation à l’entretien oral, ateliers, coaching, tutorat personnalisé…)

  • Mise en situation réelle et concrète : des oraux blancs individualisés pour vous préparer aux éventuelles questions du jury. Un accompagnement sur mesure pour assurer votre succès.
  • Atelier méthodologie appliquée : Vous donner tous les outils pédagogiques afin que vous puissiez affronter tous les types de formes de sujets et de soutenance envisageables.
  • Coaching et tutorat d’accompagnement :
    • Apprendre à devenir confiant, serein et efficace pour viser l’excellence.
    • Travailler votre présentation personnelle, votre lettre de motivation et votre dossier d’admission Parcoursup.
    • Encadrer votre projet professionnel : possibilité d’effectuer des stages de découverte professionnelle dans un établissement de soins (maisons de retraite, hôpitaux…) pour mettre en avant vos motivations, développer vos capacités d’adaptation.
    • Promouvoir vos motivations : mettre en avant vos qualités en adéquation avec la profession infirmière et les attentes du jury lors de l’examen des dossiers et des entretiens d’admission.

 

NOS PRINCIPAUX ATOUTS :

  • Stage de découverte professionnelle pour conforter son choix et ses motivations. Neuf mois de formation
  • 15 à 25 élèves maximum par classe
  • 1 à 2 examens et concours blancs hebdomadaires notés et classés
  • Préparation aux épreuves orales individualisée dans les véritables conditions du concours : devant un jury d’enseignants et de professionnels
  • Possibilité de faire des stages de découverte
  • Mettre toutes les chances de votre côté lors de la sélection sur dossier Parcoursup.

IFCI encadre et développe, au sein de son programme de formation hebdomadaire, tous les outils méthodologiques et cognitifs utiles à la préparation aux études infirmières : gages de la réussite de ses étudiants.

Tarifs : 1 592 €* pour l’année (soit 199 € en 8 fois sans frais) et 95 € de Frais de traitement de dossier

* Financement possible auprès des organismes (Pôle Emploi, missions locales, FONGECIF…)

Les conditions d’inscription aux concours infirmiers

Quel âge doit-on avoir pour s’inscrire ?

17 ans au moins au 31 décembre de l’année des épreuves de sélection.

Qui peut se présenter aux épreuves de sélection ?

  1. Les titulaires du baccalauréat français ;
  2. Les titulaires de l’un des titres énoncés par l’arrêté du 25 août 1969 modifié susvisé, ou d’un titre admis en dispense du baccalauréat français en application du décret n°81-1221 du 31 décembre 1981 susvisé ;
  3. Les titulaires d’un titre homologué au minimum au niveau IV ;
  4. Les titulaires du diplôme d’accès aux études universitaires ou les personnes ayant satisfait à un examen spécial d’entrée à l’université ;
  5. Les candidats de classe terminale : leur admission est alors subordonnée à l’obtention du baccalauréat français. Ils doivent adresser une attestation de succès au baccalauréat à la direction de l’institut de formation en soins infirmiers où ils se présentent dans les délais requis par l’institut ;
  6. Les titulaires du diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique qui justifient à la date du début des épreuves, de trois ans d’exercice professionnel ;
  7. Les candidats justifiant à la date du début des épreuves, d’une activité professionnelle, ayant donné lieu à cotisation à un régime de protection sociale :
    1. d’une durée de trois ans pour les personnes issues du secteur sanitaire et médico-social, autres que les titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture et d’aide médico-psychologique,
    2. d’une durée de cinq ans pour les autres candidats. Ces candidats doivent au préalable avoir été retenus par un jury régional de présélection (sur dossier fourni par la DRASSIF et complété par une épreuve écrite de français), qui leur notifie une autorisation de se présenter aux épreuves de sélection (autorisation valable 2 ans à compter de sa notification).
  8. Les titulaires d’un diplôme d’infirmier ou autre titre ou certificat permettant l’exercice de la profession d’infirmier obtenu en dehors d’un Etat membre de l’Union européenne ou d’un autre Etat partie à l’accord sur l’Espace économique européen ou de la Principauté d’Andorre ou de la Confédération suisse»

Pour les candidats répondant aux critères 1 à 6, deux épreuves d’admissibilité:

  • Une épreuve écrite qui consiste en un travail écrit anonyme d’une durée de deux heures notée sur 20 points. Elle comporte l’étude d’un texte, relatif à l’actualité dans le domaine sanitaire et social.

Le texte est suivi de trois questions permettant au candidat de présenter le sujet et les principaux éléments du contenu, de situer la problématique dans le contexte, d’en commenter les éléments notamment chiffrés et de donner un avis argumenté sur le sujet. Cette épreuve permet d’évaluer les capacités de compréhension, d’analyse, de synthèse, d’argumentation et d’écriture des candidats.

  • Une épreuve de tests d’aptitude de deux heures notée sur 20 points.

Cette épreuve a pour objet d’évaluer les capacités de raisonnement logique et analogique d’abstraction, de concentration, de résolution de problème et les aptitudes numériques.
Les deux épreuves d’admissibilité sont écrites et anonymes. Pour être admissible, le candidat doit obtenir un total de points au moins égal à 20 sur 40 aux deux épreuves. Une note inférieure à 8 sur 20 à l’une de ces épreuves est éliminatoire.

Puis une épreuve d’admission :

Elle consiste en un entretien avec trois personnes, cet entretien, relatif à un thème sanitaire et sociale, est destiné à apprécier l’aptitude du candidat à suivre la formation, ses motivations et son projet professionnel. L’épreuve, d’une durée de 30 minutes au maximum et notée sur 20 points, consiste en un exposé suivi d’une discussion.

Pour pouvoir être admis dans un institut de formation en soins infirmiers, les candidats doivent obtenir une note au moins égale à 10 sur 20 à l’entretien.

Cet entretien, relatif à un thème sanitaire et social, est destiné à apprécier l’aptitude du candidat à suivre la formation, ses motivations et son projet professionnel. L’épreuve, d’une durée de 30 minutes au maximum et notée sur 20 points, consiste en un exposé suivi d’une discussion.

Pour les candidats titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignant ou du diplôme d’Etat d’auxiliaire de puériculture justifiant de 3 ans d’exercice en équivalent temps plein

L’examen d’admission, d’une durée de deux heures, consiste en une analyse écrite de trois situations professionnelles. Chaque situation fait l’objet d’une question. Cet examen permet d’évaluer l’aptitude à poursuivre la formation notamment les capacités d’écriture, d’analyse, de synthèse et les connaissances numériques.

Les candidats doivent obtenir une note au moins égale à 15 sur 30 à cette épreuve. Le nombre total d’aides-soignants ou d’auxiliaires de puériculture admis par cette voie est inclus dans le quota de l’institut de formation et ne peut excéder 20 % de celui-ci.